top of page

Unité du peuple corse, unité de la droite !



Ce samedi 13 janvier, un rassemblement de soutien à un jeune corse agressé par des délinquants importés se tenait dans le quartier populaire de Paese Novu à Bastia.


Renonçant à interdire l'évènement, la préfecture avait mobilisé un dispositif imposant avec gendarmes mobiles et drones, tout en menaçant les participants de poursuites judiciaires en cas d'expression trop franche de la juste colère des Corses face à la "banlieurisation" de l'île.


Des centaines de Corses ont répondu présent, malgré les consignes données par les partis nationalistes classiques à leur militants de ne pas participer à cette mobilisation, malgré les manœuvres des officines immigrationnistes, des partis de gauche et de la municipalité wokiste de Bastia.


Cette mobilisation fut celle de l'unité du peuple corse conscient derrière le mots d'ordre identitaires.

Elle fut aussi celle de "l'union des droites" en acte sur le terrain, au cœur des aspirations du peuple corse. Outre Palatinu qui encadra de manière efficace le rassemblement, l'on retrouva des représentants et des militants de démarches présentes ou passées relevant de la droite insulaire : Reconquête, Rassemblement National, Avvene Corsu, Forza Nova, ainsi que des militants LR.


Cette unité autour des enjeux civilisationnels aura des conséquences politiques dans les mois et années à venir.




bottom of page