Tout-tourisme, décorsisation, invasion !


Comme chaque année, la Corse s’apprête à entamer sa marche forcée vers le tout-tourisme sous la bannière du « développement économique » cher à quelques uns. L’ occasion pour les grandes surfaces et autres établissements de consommation de décupler leur chiffre d affaire, en n’hésitant pas à augmenter leurs prix au détriment des insulaires ainsi qu’aux petits commerçants qui ne peuvent plus miser que sur le folklore pour séduire le vacancier en mal d’exotisme. En saison touristique, la marginalisation des Corses sur leur terre s'accentue.

Au delà des problématiques écologiques (pollution, déchets, nuisances diverses) ce tourisme là est vecteur d’invasion. En effet, l’Appellation d’Origine Contrôlée ne devrait pas concerner que les produits... Comme énoncé dans la Charte pour l’emploi de 2017 adoptée par la majorité territoriale, la politique du tout-tourisme et du tout-bénéfice pour quelques uns s'appuie sur le lumpen (l’open) prolétariat et le dumping social . Dès lors, la Corse se retrouve contrainte de subir des arrivées massives de saisonniers venus de de France et d'ailleurs pour être mis à la disposition d'un touriste - consommateur préocuppé par ses finances plus que de savoir qui (ou ce qui ) est corse ou ne l'est pas. Un certain nombre de ces saisonniers ne repartent pas et viennent ensuite grossir le nombre de demandeurs d'emploi insulaires corvéables à merci.

Pour autant les corses n’ont pas à vocation à faire les larbins pour l’Europe en vacances. Ne retournons pas le problème. Cette forme de colonisation saisonnière n’a pas à être mise sur le dos des corses qui refuseraient de se soumettre aux diktats de certains employeurs peu scrupuleux, fussent ils « bien payés ».

La question du tout-tourisme et de ses conséquences dépasse la volonté des chefs d'entreprise et des salariés. Elle est politique et nécessite une réponse politique relevant de l'intérêt national.

LEIA NAZIUNALE appelle les Corses à prendre conscience de ce phénomène mortifère dénoncé et combattu en de nombreuses régions d'Europe. L'heure est la la mobilisation pour un tourisme maitrisé au service de notre peuple.

LEIA NAZIUNALE appelle les élus à tenir leurs engagements et à agir fermement contre les causes et les effets néfastes du tourisme de masse imposé à la Corse à l'encontre de ses intérêts fondamentaux.

Per a nostra ghjuventù, per u nostru populu , turisimu ammaestratu, cursisazione di l'impieghi !