Corsu, ampara à cumbatte ! A chjama di LEIA NAZIUNALE !


Face à la dégradation du lien national liée, entre autres, à une colonisation de peuplement sans limite qui fait le lit de la banlieurisation de notre société, destin tragique des populations dramatiquement mélangées, savoir se défendre n'est pas un luxe mais une nécessité.

l'Europe de l'ouest sombre dans la barbarie et dans le monde qui vient, il n'y aura pas de place pour les faibles.

Alors que la jeunesse européenne s'enfonce dans les marécages des divertissements, devient complètement amorphe pour finir par servir de paillasson à la délinquance, à l'heure où notre mode de vie tend à la dégénérescence,

notre société insulaire ne restera pas éternellement épargnée par les phénomènes d'insécurité qui sévissent partout ailleurs.

Les corses fiers veulent être forts et faire honneur à leurs ancêtres. Apprendre à se battre c'est apprendre à survivre et l'esprit guerrier de notre peuple s'est maintes fois exprimé au cours de l'histoire.

Si la solidarité est notre force, alors plus fort sera chaque individu, plus forte sera notre communauté.

Si la culture des armes (discutable lorsqu'elle se retourne contre soi même) a toujours été le garant de la sécurité et du respect, la culture physique et le combat à mains nues doivent faire partie de nos priorités.

Un esprit sain dans un corps sain, tel doit être le but d'une jeunesse consciente qui refuse l'aliénation par la drogue et les jeux vidéos.

Boxe, Kickboxing, MMA, Karaté, Self-Defense, Musculation, de plus en plus de Corses s'y adonnent, que ce ce soit en club, seul, ou entre amis. S'entraîner doit devenir une seconde nature. Que chacun se lance dans la pratique qui lui correspond.

Au diable les frivolités, place à l'entraînement !

Un populu unitu un sara mai vintu !