Italie : populistes et identitaires au pouivoir !


Le 4 mars dernier les élections législatives italiennes donnaient une victoire écrasante aux forces populistes et identitaires "anti-système" essentiellement regroupées au sein de la LEGA ( au nord et au centre ) et du Movimento 5 Stelle ( au sud ). Ces deux organisations sont parvenues à un accord de gouvernement présenté officiellement ce 21 mai. Celui-ci suscite l'inquiétude des centres de pouvoir mondialistes et l'espoir de tous les européens libres et conscients : programme économique anti-austérité, référendum d'initiative populaire, légalisation de l'auto-défense armée face à la délinquance, expulsion de 500 000 immigrés clandestins, lutte contre le business des "migrants" et contre la corruption des milieux politiciens, instauration d'un salaire minimum et d'un "revenu de citoyenneté" abandon des sanctions contre la Russie.

Très symboliquement les deux partis s'opposent à l'accès des membres de la franc-maçonnerie aux fonctions gouvernementales. En effet, les obédiences maçonniques comptent- en compagnie des mafias- parmi les principales structures occultes qui charpentent le régime fantoche de Rome depuis son installation par l'armée américaine en 1946, et y maintiennent un "chaos contrôlé" permanent. Cette annonce fait écho à l'expulsion des "réseaux Soros" de Hongrie consécutive à la victoire de Victor Orban.

Quelle que soit la suite des évènements, cette orientation globale revendiquée et assumée constitue objectivement une déclaration de guerre aux régimes apatrides de Paris et de Berlin ainsi qu'à leur prolongement bruxellois. Ceux-ci voient leur base sociale - les "gagnants de la mondialisation"- se réduire et se radicalisent. Ils s'engagent dans une fuite en avant dans la destruction des cadres familiaux et des systèmes sociaux, dans le remplacement des populations et l'abrutissement des masses. Ces régimes apatrides ont désigné les mouvances identitaires et populistes comme la cible principale des politiques de répression et de censure, leur octroyant de fait le statut de seuls opposants véritables. Or ce sont ces mouvances qui triomphent en Italie, en Hongrie et progressent partout en Europe.

La victoire de la Lega et de ses alliés ouvre une nouvelle brèche au cœur même du "bloc de l'Ouest" et accélère le processus d'implosion. Ces crises libératrices sont autant de signes annonçant un réveil de l'Europe réelle et une refondation politique du continent sur des bases traditionalistes-révolutionnaires.

LEIA NAZIUNALE salue la victoire des forces populistes et identitaires en Italie.

LEIA NAZIUNALE appelle à la "convergence des luttes" et à la solidarité de toutes les forces authentiquement anti-Système en Europe.

Evviva l'Auropa di i populi liberi !