Avec la Syrie, contre l'impérialisme !

Suite à l'agression perpétrée par Paris, Washington et Londres contre la Syrie, LEIA NAZIUNALE co-organisait ce 21 avril à Paris ( Trocadero ) un rassemblement de soutien à la Syrie nationaliste, son peuple, ses forces armées, ses alliés et son président élu. L'appel fut relayé par plusieurs organisations engagées contre l'impérialisme occidental : Rassemblement pour la Syrie, Union des Patriotes syriens, La Pierre et l’Olivier, réseau de Solidarité avec le peuple de Palestine, le CRI – Comité Révolutionnaire International ( Jamahrya arabe libyenne ) ,Le Haut Conseil des Tribus libyennes, Comité France Russie, Novopole ( organisation de soutien au Dombass insurgé ) , Réseau Voltaire etc...

Plusieurs médias internationaux ont couvert l’événement et relayé l'allocution de notre camarade, Vincent Perfetti.

LEIA NAZIUNALE entend œuvrer, à son niveau, à la nécessaire synergie des forces authentiquement anti-mondialistes dans une optique "d'internationale de la lutte des peuples".

Dans le cas où de nouvelles opérations de ce type prendraient la Corse comme point de départ, il appartiendra à notre peuple , fort de sa tradition anti-coloniale et anti-impérialiste, d'afficher clairement son opposition.

LEIA NAZIUNALE appelle l'ensemble du peuple corse et de ses représentants élus à la vigilance et à une éventuelle mobilisation massive contre le terrorisme combiné de l'OTAN et du jihadisme.

Il en va de l'Honneur de la Corse dans un contexte global chaotique entretenu par les ennemis de tous les peuples.

Ci-dessous, l'allocution du groupe militant parisien de LEIA NAZIUNALE :

"Camarades, Nous sommes ici pour dire notre colère contre les frappes criminelles effectuées la semaine dernière par les USA, la Grande Bretagne et la France sur le sol syrien. L'état profond atlantiste et ses caniches Théresa May et Macron osent qualifier la république arabe syrienne de « régime » et son président légitime, Bashar el Assad de dictateur.

Mais qui sont les criminels ? Qui viole le droit international ? Ces bombardements faut-il le rappeler ont été effectués sans déclaration de guerre, sans vote de l’ONU, sans débat devant le parlement et sans attendre les résultats de l’enquête sur la soit-disant utilisation d’armes chimiques par l’armée nationale syrienne.

Rappelez-vous : les couveuses du Koweït, les armes de destruction massive irakienne, le génocide imaginaire que le colonel Kadhafi était censé perpétrer contre son peuple … le "nouvel ordre mondial" nous a habitué à ses mensonges, à ses faux prétextes pour livrer ses guerres impérialistes. Ses dirigeants se parent du masque de l’humanisme mais où sont-ils lorsque au Yémen les populations civiles sont massacrées, lorsque en Palestine, les snipers israéliens ouvrent le feu sur une manifestation pacifique ? Pourquoi sont-ils muets lorsque la junte ukrainienne bombarde à l’artillerie lourde la ville de Donetsk ? Ils se taisent car ce n’est pas la paix qu’ils veulent, mais au contraire, la guerre, la guerre impérialiste !

Depuis des décennies les Etats Unis et son bras armé, l’OTAN, tentent d’imposer le règne du "nouvel ordre mondial". Ils veulent un monde unipolaire, massifié, grisâtre ou régnera sans partage la finance internationale. Un monde sans identité, sans spiritualité, un monde d’où auront été bannis les droits sociaux. L'homme n'aura pour unique destin que d' errer de banques en supermarchés. Face à ce projet monstrueux se sont levés des résistants. A l’exemple de la Russie de Vladimir Poutine, ils luttent pour un monde multipolaire, un monde de la diversité des peuples, des patries charnelles et pour la justice sociale.

Aujourd’hui, le front principal de cette guerre mondiale est la Syrie qui résiste depuis sept ans à la coalition des forces du chaos. Son peuple a fait bloc autour de son armée. Ses alliés, la Russie, l’Iran, le Hezbollah ont formé autour d’elle un axe indestructible de la résistance. Son président Bashar El Assad s’est révélé comme l’un des grands dirigeants du monde arabe. Nous devons être à ses cotés. Ici à Paris, nous ne pouvons être des combattants mais nous devons être des militants exemplaires.

. La France semble avoir été désignée par l'Etat profond atlantiste pour monter en première ligne. Très symboliquement l’engagement français a été annoncé par Macron au sortir d’une visite du prince Ben Salmane d’Arabie Saoudite principal sponsor des groupes djihadistes. Et bien, nous soyons l’épine plantée dans le flanc de Macron, soyons ceux qui ne se taisent pas et qui réveilleront le peuple endormi.

En Corse, si demain la base de Solenzara devait comme au temps du Kosovo et de la Libye servir de point de départ à des bombardements mes frères de Leia Naziunale sauront se dresser pour dire non à l’agression. Ici à Paris, ce samedi 21 avril 2018 nous sommes une poignée réunie sur cette esplanade, jurons qu’à la prochaine manifestation chacun d’entre nous aurons convaincu un groupe de partisans de nous rejoindre. De manifestations en manifestations, nous serons demain, une foule pour crier notre colère et notre détermination face à Macron et au nouvel ordre mondial. Camarades, la Syrie nationaliste est aux avant-postes de l’Eurasie combattante. La Syrie nationaliste sera le tombeau du nouvel ordre mondial !"

Au cœur de l'hydre mondialiste, se développe la résistance du monde libre et de la Civilisation. La Corse consciente et révolutionnaire tient sa place sur la ligne de front !