Un procès très politique !


Ce mardi 11 avril se tenait devant le tribunal correctionnel de Bastia, le procès de plusieurs corses poursuivis pour insolence envers M. Paccou, responsable de la section insulaire de l'organisation immigrationniste LDH. Ce procès ridicule sur le plan factuel ( quelques grossièretés d'un gout douteux proférées sur les réseaux sociaux il y a plusieurs années ) comportait cependant une dimension idéologique dont chacun avait conscience, quel que soit le camp auquel il appartient.

Du côté de la LDH , se rangeaient les représentants d'organismes immigrationnistes, du monde des médias d'état et de la culture subventionnée, de partis de gauche français, de groupes gauchistes locaux, de dirigeants de structures politiques et syndicales relevant du "nationalisme institutionnel". Tous revendiquant peu ou prou une vision politique et sociétale proche de celle de la LDH.

Les soutiens des accusés ( que certains de ces accusés ont refusé ) étaient eux les opposants à ces conceptions libéralo-globalistes et à leurs conséquences politiques et sociales. Outre LEIA NAZIUNALE, se sont mobilisés les jeunes patriotes libres du mouvement NAZIONE, le comité de chômeurs corses "Corsu per vive", Cristiani Corsi, le conseiller territorial ( non inscrit) Christophe Canioni, fondateur du mouvement Avvene Corsu, ainsi que plusieurs dizaines de corses conscients.

Les camps en présence ont pris soin de se différencier afin d'éviter toute tension inutile. Le procès s'est déroulé dans une ambiance "moite" et le verdict sera rendu mi-mai.

La lutte idéologique sous-tendue par ce procès se poursuit évidemment au sein du peuple corse, seul sujet politique légitime sur l'île de Corse. LEIA NAZIUNALE entend se situer au cœur de cette lutte.

LEIA NAZIUNALE rappelle que l'enjeu de cette lutte n'est pas la personne de M.Paccou, mais le travail subversif mené par la LDH au service de l'état français.

Face aux défis et enjeux vitaux qui se présentent à notre peuple, impliquant sa survie ou sa disparition, LEIA NAZIUNALE considère que l'Unité des Corses est en soi un combat.

LEIA NAZIUNALE appelle donc tous nos compatriotes à la concorde, au dialogue, et à la sérénité de débats publics expurgés de toute agressivité ou attaques personnelles. L'insulte et les comportements "racailleux" sont étrangers à notre culture. Communauté militante d'hommes et de femmes libres et responsables, LEIA NAZIUNALE enjoint ses propres sympathisants à donner l'exemple de l'auto-discipline et de la mesure, apanage des conceptions traditionnelles dont se réclame le mouvement. L'adversaire d'aujourd'hui sera le camarade de combat de demain lorsqu'il aura été convaincu de la justesse de nos analyses et positions.

LEIA NAZIUNALE entend dialoguer avec tous ceux qui le souhaiteraient autour de l'avenir de nôtre peuple et de la Nation Corse, qui seuls importent dans une perspective historique .