Aiacciu, débat et formation


Les militants et sympathisants de Leia Naziunale de la région ajaccienne se sont retrouvés ce dimanche 19 mars pour une réunion de débats, de formation politique, et de travail autour du renforcement de l'implantation du mouvement en Corse du Sud. Les interventions et discussions ont essentiellement porté sur l'articulation entre les confrontations globales et le contexte insulaire, la nécessité d'inscrire la lutte nationale dans ces dynamiques nouvelles d'accélération de l'Histoire et de dépasser un campanilisme stérilisant et mortifère.

Le contexte global actuel est marqué par un clivage de plus en plus ouvert, de plus en plus conflictuel, entre deux conceptions du monde antagonistes. D'un côté de la barricade se trouvent les tenants de visions d'essence traditionalistes, "verticales", centrées sur l'Etre , articulées autour du triptyque Terre, Sang , Esprit. De l'autre côté se regroupent les forces du mondialisme subversif, liées au monde de l'Avoir, de la quantité, de l'argent, du sans-frontières-sans-limites, de la destruction des déterminismes naturels et historiques ( famille, communautés, religions, traditions ).

Ce clivage touche aussi la Corse et traverse désormais la revendication nationaliste elle-même. Celle-ci, d'essence traditionaliste et dans ses fondements ( défense de la Terre, du peuple corse historique, de la Catholicité comme socle culturel et civilisationnel ) se révèle subvertie au sein du "nationalisme institutionnel". Si la Terre nourricière est encore défendue ( la Terre nourrit le Peuple, le Peuple travaille la Terre ), la spéculation immobilière, la bétonisation et "l'économie résidentielle" combattue, la dimension ethno-culturelle de l'identité corse est évacuée au profit de la "communauté de destin", tandis que la laïcité est érigée en étendard. Ce logiciel politique datant de la fin des années 1980 ne résistera pas aux chocs de l'Histoire et la suite logique de cette dérive "gestionnaire" et politiquement correcte sera la "macronisation" du post-nationalisme actuellement en gestation.

Les années 1990-2000 furent celle de l'expansion apparemment irréversible du Nouvel Ordre Mondial libéral et capitaliste. Cette offensive fut bloquée, à partir des années 2013-2014 sur les terrains militaires par les interventions russes en Ukraine ( Crimée, Dombass) et en Syrie ( échec du renversement d'Assad par la coalition occidentalo-islamiste ). La contre-offensive s'est poursuivie sur le terrain politique avec le Brexit, la victoire de Trump, la montée en puissance des forces populistes et traditionnalistes en Europe.

La Corse ne saurait rester en dehors du mouvement de l'Histoire et sur notre petite île également, le temps est venu "d’assécher le marais" mondialiste.

Les mois à venir seront riches d'enseignements quant à cette confrontation traditionalistes/mondialistes à laquelle LEIA NAZIUNALE prendra ( avec d'autres) toute sa part.

Le 11 avril prochain se tiendra à Bastia le procès de 6 corses traînés devant l'appareil judiciaire colonial pour insolence par le président de la LDH , une officine mondialiste liée à l'état français et œuvrant à sa politique de colonisation de peuplement. LEIA NAZIUNALE se mobilise pour le soutien à nos compatriotes et le procès Politique, Public et Permanent de l'officine para-étatique LDH.

Face au possible ralliement du nationalisme institutionnel à Macron, la créature des mafias bancaires, LEIA NAZIUNALE entend populariser pour les élections présidentielles françaises le vote Pasquale Paoli comme vote de refus du système et d'affirmation nationaliste.

LEIA NAZIUNALE entend en outre développer des réseaux de solidarité horizontaux entre les nôtres, dans tous les domaines de l'existence, comme vecteurs de conscience politique et condition de notre survie individuelle et collective pour les temps chaotiques présents et à venir.

Enfin, la question d'une éventuelle présence de LN sur le terrain électoral a été évoquée pour y défendre ses principes, sans être pour l'heure tranchée. Il est cependant évident que le combat anti-mondialiste en Corse ne saurait être abandonné à l'ultra-jacobin Front National.

Un débat libre, convivial et fructueux s'est développé dans l'assistance sur tous ces thèmes.

LEIA NAZIUNALE remercie le Bar du Glacier pour son accueil et l'amabilité de son personnel.