Non au financement public des officines immigrationnistes !


La Corse subit depuis des décennies et contre la volonté de son peuple une politique d'immigration de masse menée méthodiquement par l’État Français. La colonisation de peuplement que cette politique favorise s'appuie sur l'action pernicieuse d'officines spécialisées œuvrant à un remplacement de population planifié par Paris.

Les officines immigrationnistes ne sont pas financées par les cotisations de leurs rares adhérents mais par de l'argent public, c'est à dire celui du contribuable corse. Leurs activités objectivement anti-nationales et anti-corses furent soutenues par les forces politiques rétrogrades et corrompues d'un passé que chacun espère révolu.

Ainsi, pour l'année 2015, l'association Avà Basta, qui oeuvre à l'installation en Corse de populations immigrées a reçu une subvention de 50 000 euros. Lors des évènements "des Jardins de l'Empereur" de décembre 2015, cette structure a publié un communiqué plus qu'équivoque, excusant quasiment l'agression anti-corse perpétrée contre nos pompiers.

En décembre 2015, les Corses ont porté à la tête de la la CTC une majorité politique se réclamant de la défense des intérêts vitaux de notre peuple.

LEIA NAZIUNALE

- refuse que l'argent des contribuables Corses finance des organismes ou associations favorisant l'immigration de masse et la colonisation de peuplement.

- exige l'arrêt des subventions versées par la CTC à ces organismes et associations objectivement anti-corses.