Arrêtés Miot : Mobilisation générale

Communiqué LEIA NAZIUNALE :

La lutte pour le maintien de la fiscalité patrimoniale dérogatoire ( les "arrêtés Miot" ), entrainera de toute évidence au cours des mois à venir, une nouvelle confrontation entre le peuple Corse et l'état français. L'entrée de la Corse dans le droit commun hexagonal est en effet prévue pour janvier 2018.

L'état français, conformément à sa ligne directrice et indépendamment de l'étiquette politicienne de ses dirigeants, refuse toute négociation sérieuse à ce sujet comme à tous ceux qui touchent aux intérêts vitaux d'un peuple qu'il refuse, par idéologie, de reconnaitre.

L'emploi de l'arme fiscale s'inscrit dans une politique globale d'inspiration mondialiste, visant à forcer les Corses à "laisser la place"et, plus largement, à dissoudre les peuples vivants au profit de populations déracinées, nomades, corvéables, "sans berceaux ni tombeaux".

L'éradication du peuple Corse historique demeure l'axe fondamental et séculaire de l'action de la République Française en Corse.

Afin de briser cette nouvelle offensive menée contre notre peuple, LEIA NAZIUNALE appelle à tous les Corses à une mobilisation sans concessions, au-delà des clivages partisans. Comme ils surent le faire au cours de leur longue histoire, les Corses sauront s'unir et mettre en échec cette agression contre leurs intérêts vitaux.